Le pouvoir du toucher

« Il était une fois une jeune femme, qui était constamment
harcelée par sa belle-mère. Finalement, elle ne parvint plus à supporter
ce traitement, et elle se rendit chez l’herboriste local pour acheter
du poison destiné à tuer la vieille femme. Après mûre réflexion, l’herboriste
lui proposa une potion très parfumée. Il lui expliqua que cette potion
devrait être appliquée chaque jour sur la peau par massage et que la belle-mère
 de la jeune femme en mourrait après six semaines...

... Elle suivit ces instructions, et chaque jour, elle fit un massage à sa belle-mère.
Peu à peu, le mauvais caractère de la vieille femme sembla se
dissiper, des liens de sympathie se créèrent entre les deux femmes, et
elles commencèrent à se comprendre.

Cette jeune femme commença à regretter d’avoir voulu tuer sa belle-mère et, à mesure
que le temps passait, elle devint de plus en plus inquiète. Finalement, elle
retourna chez l’herboriste et le supplia de lui donner un antidote à son
poison. Le sage vieillard lui sourit et expliqua qu’un antidote n’était pas
nécessaire. Le poison qu’elle avait administré à sa belle-mère par massage
était une simple mixture d’huiles aromatiques, et constituait le meilleur
antidote à sa situation ».


On a à travers ce conte, un magnifique exemple du pouvoir absolu du toucher. Il est primordial au cours de sa formation de réfléchir au toucher. Qu’est-ce que toucher quelqu’un ? Qu’est-ce être touché par quelqu’un ? Comment mon toucher évolue-t-il au fil du temps, ou en fonction de mes propres états d’âme ?

Cet acte loin d’être anodin nous emmène au plus profond de notre être. C’est un long voyage d’introspection, bien loin d’être rectiligne, mais au contraire pavé de pièges et de détours.

Qu’est-ce que des mains intelligentes ? Comment puis-je éduquer mes mains ? Comment apprivoiser tout ce qui se cache derrière le toucher, et qui parfois remonte trop vite à la surface ? Comment gérer ce que me renvoie ce toucher ? Que dois-je faire lorsque le toucher me renvoie quelque chose de particulièrement désagréable ou au contraire au-delà du très agréable ? Quid, quid, quid ... ???

Que de questions auxquelles je n’apporterai aucune réponse, car le toucher est beaucoup trop intime et propre à chacun.
En tout cas, ce sont des questions que tout apprenant en Shiatsu devrait peut-être se poser avant même de commencer une formation Shiatsu. L’Ethique passe par là ! C’est ce qui fera la différence entre un technicien en Shiatsu et un Artiste en Shiatsu !

Ajouter un commentaire

Anti-spam :

Commentaires

@2017 Espace Aquitain Zen Shiatsu - Mentions légales # Natural net web et webmarketing Bordeaux