Nouvel an chinois

L’ouverture de ce blog, le jour du nouvel an chinois - fruit du hasard … ou peut-être pas …  n’est-elle pas pleine de symboles ?

Gageons que l’année du Cheval et plus particulièrement du Cheval de Bois – eh oui ça ne s’invente pas, puisque c’est de lui dont il s’agit cette année, soit à l’image de cet animal totem : loyale, travailleuse, sociable, amicale et fougueuse.

A tous, je souhaite une très bonne année !

Revenons un peu sur ce nouvel an chinois, et sur la très belle légende qui l’accompagne et qui relate comment les animaux furent choisis, et comment fut déterminé leur ordre.

«  Le plus souvent, la sélection se fait par le biais d’une course sous l’égide de l'Empereur de Jade, chef des dieux. Lorsque l’Empereur de Jade entreprit de réorganiser l’Empire du Milieu, il  convoqua  tous les animaux de la création  pour le Nouvel An. Douze seulement répondirent à l’appel du dieu, qui les récompensa en leur donnant chacun une année à leur nom ».

Mais toute légende s’accompagne forcément d’anecdotes toutes plus croustillantes les unes que les autres.

« La course s’achevant par la traversée d’une rivière, le bœuf, bon prince, aurait accepté de transporter le rat entre ses cornes. Mais au moment de toucher la rive, celui-ci sauta à terre, devançant le bœuf ; c’est ainsi qu’il devint le premier signe. »

« Le porc avait réussi à persuader l’Empereur de Jade de le choisir comme juge, de la valeur relative des différents animaux. Il commença par faire enrager le tigre et le dragon en les plaçant derrière le rat et le bœuf. Ils firent un tel scandale qu’il fallut les apaiser. Le singe dessina sur le front du tigre le caractère roi 王 qu’il porte toujours, pour lui confirmer son titre de souverain des animaux terrestres. Quant au dragon, le coq, qui à l’époque portait des cornes, les lui offrit en guise de couronne et il fut consacré roi des animaux aquatiques ».

« C’était sans compter sur le culot imbattable du lièvre. Il sortit des rangs pour défier le dragon à la course. Celui-ci accepta ; les deux adversaires allaient de front, quand le lièvre se dirigea vers un bois. Les nouvelles cornes du dragon se prirent dans les branchages et il perdit. Il en blâma le coq qui, vexé, exigea la restitution de son cadeau. Le dragon lui répondit qu’il lui rendrait les cornes quand le soleil se lèverait à l’ouest, et c’est depuis ce jour que le coq supplie tous les matins le soleil de se lever de ce côté ».

« Le lièvre devait sa rapidité en partie au chien qui lui avait conseillé de couper sa queue autrefois longue. Après sa victoire sur le dragon, le chien vient le féliciter, espérant des remerciements. Mais le lièvre lui dénia tout crédit dans sa victoire. Furieux, le chien le mordit et fut placé en queue de la série en punition ».

« Quant au porc, ayant achevé le classement des animaux, il s’inscrivit lui-même en tête et alla porter la liste à l’Empereur de Jade pour approbation. Le dieu ayant eu vent des incidents le dégrada à la dernière place ».


Comment est calculé le nouvel an chinois ?

Craignant pour leur sécurité et celle de la Chine, les Empereurs ont interdit de consulter les étoiles ; les dates du 4 ou 5 février ont alors été choisies pour obéir à l'interdiction, et marquer le début de l'année chinoise de façon quasi fixe... Mais les Empereurs continuèrent cependant à consulter les horoscopes des 111 Etoiles pour leur usage personnel.

En fait le nouvel an chinois correspond au 1er jour de la 2ème nouvelle lune qui suit le solstice d’hiver (à Pékin). C’est donc une date variable entre le 21 janvier et le 21 février en fonction du nombre de lunes dans l’année.

Pour 2014, le nouvel an chinois est donc le 30 janvier (il y a 13 lunes). Commence alors le Printemps pour 73 jours, puis 18 jours d’intersaison (la Terre) avant les 73 jours de l’Eté …

Alors à vos calendriers…

Ajouter un commentaire

Anti-spam :

Commentaires

@2017 Espace Aquitain Zen Shiatsu - Mentions légales # Natural net web et webmarketing Bordeaux